De l’utilité de la musique en magie et méditation

La musique a accompagné de nombreux rituels magiques depuis la nuit des temps. Dans cet article, nous verrons comment la musique, bien utilisée lors d’une méditation ou d’un rituel magique peut être utile. Et également, comme son mauvais usage peut avoir des répercussions nocives pour le pratiquant.

La musique permet de faciliter l’accès aux plans subtils

La musique peut aider la pratique magique

La musique bien utilisée peut aider à la pratique magique

La musique nous inspire des émotions quand nous l’écoutons. De la joie, de la tristesse, le courage, le sentiment d’être un parmi tous. Comme beaucoup de formes d’arts, la musique est une expression manifestée des plans subtils, concrétisée par son auteur et celui qui la joue. Il y a bien souvent imprégné une partie de lui-même, mais également, a essayé de retranscrire ce fluide qui lui a inspiré sa composition.

Ainsi, écouter une musique, c’est se connecter à son auteur et aux énergies qui l’ont inspirée. Quand vous écoutez une musique, vous subissez une mise en condition émotionnelle, psychologique et énergétique. L’état atteint permet de se rapprocher des énergies générées par la musique, ses ondes sonores, ses sonorités et donc d’accéder à certaines zones du plan astral et mental notamment.

Une chanson peut également être associée à un souvenir, qui persiste en vous et dans l’Univers. Ecouter « votre chanson » c’est vous remémorer votre souvenir et donc vous relier avec les énergies qu’il contient, comme une bulle intemporelle.

Les connaisseurs pourront également en déduire que les musiques permettent en effet de se connecter à des égrégores, voir même d’en devenir (renforcées par les concerts, la ferveur des fans, etc.). Pour plus d’informations sur les égrégores, vous pouvez lire l’article de John Scopwatcher à ce sujet.

Dans des périodes difficiles, on aime écouter de la musique, car cela nous rassure. Nous aimons écouter de belles chansons quand nous sommes joyeux. Mais la musique peut aussi avoir des effets très pervers, selon pourquoi et quand vous l’utilisez.

Dans le cadre d’un rituel magique

Si vous choisissez de faire un rituel pour vous connecter à des forces particulières, choisissez bien votre musique. Car dès lors que vous faîtes le choix d’écouter de la musique pendant un acte magique, vous devenez plus ou moins conditionné par la musique. Faîtes une erreur dans le choix de la musique et vous pouvez vous retrouver à ne pas pouvoir contacter les forces en question, les mauvaises ou bien perdre votre ancrage dans la réalité.

Bien choisie, une musique peut renforcer votre rituel et grandement faciliter la mise en relation avec des énergies extérieures. Mais…au risque d’influencer de trop le rituel, d’altérer votre conditionnement énergétique et donc l’acte en lui-même.

Je fais aussi une petite parenthèse sur les musiques qui sont sensées provoquer des états de transe. C’est typiquement le type de musique à double tranchant. Coupé de la réalité, votre conscience peut quitter votre corps physique pour se rendre dans d’autres plans, mais encore faut-il bien choisir lesquels. Se mettre en transe, c’est s’abandonner à quelque chose, canaliser certes des énergies potentiellement très puissantes et élevées, mais également l’opposé. Et ni les unes ni les autres ne peuvent vous garantir d’être en sécurité.

SI certaines musiques douces peuvent être « passe-partout », type musique zen, de méditation, méfiez-vous des ondes qu’elles dégagent. Elles sont en effet associées à des énergies bien particulières et ne remplaceront jamais la neutralité absolue et – à mes yeux – nécessaire du silence.

Dans le cadre de la méditation

J’ai été le premier, quand j’ai débuté, a avoir été fortement intimidé par le silence lorsque j’essayais de méditer (j’en parle sur mon blog). Alors, j’ai mis de la musique et j’ai commencé ainsi. Avec le recul aujourd’hui, j’en tire le constat suivant :

Pour une méditation active

La musique peut être très utile pour se connecter avec une sphère énergétique avec laquelle nous souhaitons travailler. Il suffit de se fier alors aux ressentis que nous évoquent la chanson. J’utilise ainsi la musique pour conditionner ma méditation, de manière maîtrisée, afin de me recharger énergétiquement avec un type d’énergie particulier, ou atteindre un état recherché.

Pour une méditation passive (introspection)

Lorsque je souhaite travailler la connaissance de moi-même, chercher des informations particulières, ou même lors de voyance, je n’écoute plus de musique. Pourquoi ? Parce que le conditionnement provoqué par la musique va à l’encontre d’une réception neutre d’un message le plus pur possible. Or, si j’écoute une musique qui me met dans un grand état de bien être, alors que l’information que je capte est assez difficile à accepter, celle-ci devient nuancée et donc inutilisable.

La musique composée par ses soins

C’est un peu le cas particulier pour lequel j’ai un avis peu éclairé. Je pense que la création ou l’improvisation d’une musique dans un contexte magique ou spirituel est une méthode de concrétisation très efficace des énergies. Mais je crois que l’utilisation n’est plus du tout la même : on devient pleinement conscient de ce qu’on manifeste, par le ressenti, ce qui diminue les risques d’influences imprévisibles.

Le silence : la musique des Sages

Le silence est pour la musique de l’Univers. Quelque chose qu’on ne peut appréhender qu’en l’écoutant humblement. Il contient la Vérité, exprimée de manière pure et qui ne peut parvenir à nos oreilles qu’en la réceptionnant nos pas avec nos oreilles physiques, mais avec tous nos sens énergétiques.

Il n’est pas anodin que nombre d’initiés méditent en silence et cherchent avant tout le calme, ainsi que la solitude. Le Silence ne mène qu’en premier lieu à soi-même. Et ce peut être source d’appréhension.

Pour beaucoup, le silence est oppressant, voir même terrifiant. Or, cette peur est simplement liée à l’appréhension de voir la Vérité, sans masque et de craindre de n’en pas en supporter le caractère…parfois très rude. Pourtant, c’est bien en se plongeant dans le silence, j’en suis convaincu, qu’on peut accéder à la compréhension profonde de l’Univers, de ses mécanismes et de comment tout interagit avec le Tout.

Et vous ? Que représente la musique dans vos pratiques ?

Crédit photo : Glowing Music par StormOwlArt