Conscience, ami ou ennemi ?

Mon analyse personnelle face à l’étrangeté de la conscience m’amène à rédiger cet article qui n’a pas pour but de vous convaincre de quoi que ce soit, mais plutôt de poser des pistes de réflexions qui peut-être vous aideront dans votre développement personnel. Cet essai est donc positionné autour de cette citation de Bernard Werber : « L’important n’est pas de convaincre, mais d’amener à réfléchir ».

La conscience

De manière général, l’homme se distingue de l’animal, selon le concept philosophique, et non scientifique, par ce magnifique atout qu’est la conscience. Cela reste néanmoins à nuancer car des études scientifiques ont démontrés que certains aTest_du_miroir_dauphins_en_video1nimaux tels que le dauphin possédé une conscience. Mais c’est quoi la conscience ? C’est la faculté d’être conscient de soi même et donc potentiellement de s’éloigner de l’instinct, ce qui peut mener à la découverte de la raison. Mais la encore c’est un autre sujet, et jusqu’à preuve du contraire pour le moment, seul l’homme en est capable. L’homme est donc conscient de lui même, lorsqu’il se regarde dans un miroir, il sait que c’est lui. Et c’est le cas donc du dauphin. D’ailleurs, si le sujet vous intéresse, sachez que cet article est extrêmement intéressant : http://www.blog-les-dauphins.com/les-dauphins-possedent-ils-une-conscience-de-soi/ Mais contrairement au dauphin, cette conscience chez l’homme semble être beaucoup plus développé, certains spécialistes pensent qu’il existe différent degré de conscience. En effet, elle est tellement présente qu’elle camoufle tout instincts, contrairement au dauphin qui possède toujours son instinct animal. Et c’est là où cette conscience humaine est véritablement intéressante à étudier.

Un ami …

La conscience est incroyable, elle nous permet véritablement de nous prendre en charge. Alors que l’animal naît bloqué avec un instinct, l’homme lui est libre de choisir. Il fait ce qu’il veut, quand il veut. Il est maître de son destin. Il a des rapports sexuel quand il en a envie, et non pas seulement pour se reproduire (tels que le bonobo d’ailleurs), il est capable de tester, de s’aventurer, d’avoir de nouvelles expériences qu’il sera ensuite capable d’analyser, et émettra des conclusions de lui même. Ainsi l’homme est moralisateur, il se créé des normes et des valeurs qui lui permettent de régir sa vie. Encore mieux de nos jours, l’homme peut vivre ame10en société, ainsi, chacun partage ses connaissances, on met en place des lois pour nous encadrer, des lois qui ont été rédiger grâce aux expériences vécus. Mais ce qui est encore plus extraordinaire, c’est l’imagination qui en découle. L’homme possède alors un imaginaire incroyable qui lui permet d’élaborer tellement d’analyses différente, si fascinante. Nous n’utilisons que 10% de nos capacités, mais je suis persuadé qu’avec le temps, nous arriverons à aller encore plus loin, mais nous sommes déjà à un stade époustouflant. Il suffit de se balader dans une des rues de nos sociétés pour s’en convaincre. L’homme est un véritable génie. Ainsi, il possède une gigantesque liberté que tout autre animales ne peuvent posséder.

… Un ennemi ?

Mais cette liberté ne serait-elle pas dangereuse ? Nous sommes certes libre de notre destin, mais cela sous-entends également de nombreux défauts qui tend à poser beaucoup de questions sur la place de l’homme sur Terre. Le bébé homme, lorsqu’il naît, ne possède pas encore de conscience, (les scientifiques considèrent d’ailleurs que l’enfant possède la conscience seulement à partir du moment où l’enfant dit « je »), hors il ne possède pas d’instinct, il est donc complètement perdu et n’est pas capable de se débrouiller tout seul. Alors que n’importe quel animal est capable de s’adapter rapidement, l’homme lui a besoin durant des années et des années d’être assisté, protégé pour pouvoir survivre. Mais pas d’instinct, veut dire aussi, pas de but. L’homme ne sait pas ce qu’est sa place ici. Aucun mécanisme l’amène a réalisé des actions, il doit choisir par lui même. edward-hopper-excursion-into-philosophyEnsuite, si l’intelligence de l’homme est incroyable, lui permettant d’évoluer à une vitesse folle, elle est aussi suffisamment libre pour devenir négative. Que ce soit du point de vue de ses actions, en témoigne les guerres, les atrocités que sont capable les hommes, ou sur lui même, en témoigne notre sensibilité à tomber facilement en dépression, et surtout, à avoir du mal à en sortir, c’est là toute l’étrangeté de l’homme. Alors qu’un animal fera instinctivement se qu’il faut pour se sentir mieux, nous, nous nous installons au sein d’une routine où même si celle-ci est douloureuse, nous ne faisons pas d’effort pour en sortir. Comme si l’homme aimait se faire du mal.

Conclusion

L’homme, par le biais de sa conscience, est un être extraordinaire. Bien qu’elle recèle des défauts, mon avis personnel est que, nous possédons en nous un outil extraordinaire que nous nous devons d’utiliser intelligemment. Nous pouvons très vite devenir pessimiste face aux comportements des hommes de nos jours, mais d’un point de vue optimiste, l’homme a aussi fait d’incroyable progrès, et à ce rythme, je garde toujours espoir qu’un jour, les choses aillent beaucoup mieux entre les hommes, mais aussi entre l’homme et sa Terre qu’il a tendance à mal traité. Nous sommes toujours en face d’essai, en quelques sorte. Mais si nous prenons tous conscience de ça, les choses iront mieux. Gardons espoir, l’espoir fait vivre, alors peut-être qu’un jour, nous ne nous entre-tuerons plus …

Laisser un commentaire

    1. Hantlowt Auteur de l’article

      Salut ! Cela fait vraiment plaisir à entendre, et c’est extrêmement encourageant pour moi, cela m’incite à d’avantage écrire ce genre d’articles, un grand merci à toi !