Témoignage d’une Otherkin Vampire

J’ai eu l’occasion le 31 Janvier 2014 de questionner une femme Otherkin de 19 ans vivant dans le Sud Ouest de la France et de recueillir son témoignage ainsi que sa façon de voir la croyance Otherkin.

J’ai personnellement essayé d’être la plus impartiale possible et de ne porter aucun jugement personnel afin de vous laisser libre de juger par vous-même.

Qu’est-ce que pour vous, être un Otherkin ? Quelle est votre définition ?

Il existe deux types d’Otherkin ; ceux que l’on appel les spirituels et ceux que l’on appel les psychologiques.
Les Otherkin psychologique se sentent liés à une créature fantastique ou mythologique, ils s’identifient à elle par affinité mais n’ont pas de souvenir d’une vie antérieure, ou de communication avec elle. Les Otherkin spirituels, quant à eux, sont liés avec une créature fantastique ou mythologique par leur âme, leur vie antérieure ou les voyages astraux.

Personnellement, je me considère comme une Otherkin spirituelle.

Que pensez-vous des Otherkin psychologiques ?

Selon moi, c’est une façon de penser comme une autre, mais il est assez de difficile de savoir à partir de quand, de quel degré d’identification, on se considère comme Otherkin.

Si le fait de faire une recherche sur internet, de se sentir proche d’une Créature est suffisant, je comprends l’opinion publique qui pense que ce n’est qu’une simulation ou un jeu de théâtre. Après, il est sûrement possible qu’il y ai plus et qu’un réel lien se créer entre l’Homme et la Créature.

Comment avez-vous su que vous étiez une Otherkin ? Comment avez-vous découvert ce terme ? Quand cette définition est-elle arrivée dans votre vie ?

Tout cela a commencé au collège lorsque j’avais 11-12 ans. Je voyais des choses et mes nuits étaient animées pas des rêves incessants puis, dans mes années de lycée, je me suis mise à entendre des voix qui m’intriguaient. À ce moment-là, je me posais des questions sur moi-même. J’avais peur d’être folle surtout. Je pensais que mon imagination déraillait et que j’étais bonne pour l’asile.

J’ai découvert le terme en voyant le blog d’Hérolie, une autre Otherkin. C’est agréable de voir qu’au final on n’est pas totalement fou et qu’il existe d’autres personnes comme nous. Quand j’ai pu lire ce blog, je me suis dit qu’en fait, peut-être que tout ça était vrai, que je n’étais pas un cas désespérée puisque d’autres personnes comme moi existaient. Ce qu’elle écrivait sur le fait qu’elle appartienne à un autre monde ainsi que tout le reste me parlait vraiment.

Ensuite, à l’aide de nombreuses méditations, j’ai trouvé quelques réponses, mais encore beaucoup de questions restent sans réponse. J’ai surtout commencé à chercher pourquoi j’entendais des voix et j’ai pu rencontrer des personnes qui m’en ont plus appris. Je n’ai pas eu de révélation. J’ai dû largement chercher. L’éveil pour moi, c’est quand j’ai été capable d’apprendre le nom de ma race, de savoir qui je suis et non pas la personne que je pensais être. C’est comme savoir son propre prénom, on se définit à soi-même et cela fait du bien.

Comment pourriez-vous définir votre race ? Comment s’appelle-t-elle ? Que savez-vous de votre race ?

Ma race pourrait se rapprocher de l’image que nous avons des vampires, mais je garderais son nom secret. Ce sont des êtres très semblables aux humains, ils n’ont rien de plus que nous. Hormis que physiquement parlant ils sont puissants. Ils sont plus grands, pour eux, faire 1m70, c’est très peu. Ils possèdent des crocs et ont une peau très blanche.

Apparemment, le lieu où je viens est sur un autre plan ou une autre planète, mais cela reste pour moi incertain. Ce monde est très grand et plusieurs races différentes y cohabitent. Je sais qu’une race alliée à eux utilisent la musique et/ou le chant pour amplifier leur attaque et/ou soins, ou quelque chose comme cela. Là-bas, il n’y a pas d’ordinateur, ni même d’électricité ou de système de monnaie. On y croise parfois des alchimistes. Ma race est dirigée par un Roi et une Reine. Leur puissance se voit à la longueur de leurs cheveux, plus ils ont les cheveux longs plus ils sont forts. Ils peuvent les avoir courts mais s’ils décident de les faire repousser, ils peuvent les faire apparaître en quelques secondes.

Je me rappelle notamment de mes frères et de mon père.

Comment voyez-vous votre race ? Quel avis avez-vous sur elle ?

Je suis passée par plusieurs stades. Le premier fut l’adoration. Je pensais qu’elle était supérieure à l’espèce humaine. Le deuxième fut l’acceptation, mon avis s’est modéré. Et le dernier, l’actuel, la réalité. Ils sont aussi pourri que les humains. Sous ma forme humaine, je ne survivrai même pas deux secondes là-bas. En fait, c’est plutôt cool d’être Humaine !

Pour vous, ce monde fait partie de votre passée, d’une vie parallèle ou de quelque chose de totalement différent ?

Officiellement, j’ai pu voir ce monde dans une vie passée. Cependant, celle que j’étais et celle que je suis sommes vraiment différentes. C’est une vie parallèle, comme si on m’avait happée de notre monde pour me mettre ici. Elle a eu une vie, mais maintenant c’est moi qui ai prise sa place.

Comment le vivez-vous actuellement ?

Quand je suis malade, j’ai parfois envie de bondir à la gorge des gens, mais rien de plus. Les voix que j’entendais ne sont plus présentes depuis que j’ai trouvé à qui elles appartenaient. Très peu de personnes dans mon entourage sont au courant. Parfois, ce côté apparaît plus que d’autres et j’ai des genres d’absences où je revois la vie que j’avais là-bas.

En espérant que ce témoignage puisse être utile pour la découverte de cette communauté bien spécifique.

Laisser un commentaire

  1. Ping : Mon Avis sur les Otherkins, Thérians et Trans-espèces » Sapientian